Alory a été créée pour répondre à des problématiques actuelles de l’industrie de la mode. Il faut savoir que cette industrie est la seconde plus polluante (après l’industrie pétrolière) et génère plus de gaz à effet de serre que les transports maritimes et aériens combinés. 

Afin de protéger notre planète, il est nécessaire de se tourner vers une mode plus durable. C’est pourquoi des marques telles qu’Alory tentent d’optimiser au mieux leur production afin de réduire leur impact écologique !

Le gaspillage textile prend de plus en plus d’ampleur avec la fast fashion poussant à une surconsommation

La revalorisation de tissus

La production de tissus a un impact écologique : la culture du coton, par exemple, est très gourmande en eau et en pesticides, tandis que la fabrication de tissus synthétiques (fabriqués à partir de pétrole) en demande très peu mais produit trois fois plus d’émission de CO2 ! Ces tissus sont ensuite traités, teints, imprimés, etc, ce qui demande également de l’énergie, de la main d’oeuvre, et des produits chimiques. Quand on voit les ressources et le travail nécessaires pour produire un tissu il est impensable de le jeter alors qu’il est encore neuf ! Pourtant cela arrive bien trop souvent.

Test d’impressions, fin de rouleaux, tissus d’anciennes collections et chutes de grandes tailles finissent bien souvent au rebut. C’est pourquoi Alory démarche des entreprises et des créateurs de la région afin de récupérer les stocks et les chutes dont ils ne se servent pas pour leur donner une seconde vie ! Tous les tissus revalorisés par la marque sont neufs et d’excellente qualité. Ainsi Alory évite le gaspillage de ces matières et par conséquent celui des ressources nécessaires à leur fabrication. La marque achète également de la mercerie (fils, boutons, fermetures…) auprès des entreprises et des créateurs, dans cette même démarche de revalorisation. Par exemple,  Alory s’est rendu au vide atelier de Kaa Couture, créatrice lyonnaise, pour racheter coupons de tissus et boutons pour ses prochaines créations.

Vide atelier chez Kaa Couture

Une fabrication française

Avec la délocalisation des industries, la création d’un produit, la fabrication de son tissu, son assemblage, la couture des boutons, etc, peuvent avoir lieu au quatre coins du globe. Ainsi, un jean peut avoir fait 1,5 fois le tour du monde avant d’être vendu ! 

Tous ces transports ont bien évidemment un impact écologique important. En effet, le transport de marchandise est responsable de 10% des émissions mondiales de CO2 et est en constante augmentation. Le CO2 est un gaz à effet de serre (qui réfléchit les rayonnements infrarouges vers le sol) est accélère donc le réchauffement climatique et ses conséquence : fontes des glaces, augmentation des phénomènes climatiques extrêmes, bouleversement des écosystèmes, etc.

Afin de limiter ce phénomène, Alory a opté pour une fabrication 100% française

Après avoir récupéré ses matières premières auprès d’entreprises et de créateurs de la région, les vêtements sont entièrement dessinés, créés et cousus dans son atelier lyonnais. 

Production dans l’atelier Alory à Lyon

Une garde robe optimisée

Avec la fast fashion, la consommation de vêtement a quadruplé en 20 ans, atteignant les 100 milliards de vêtements vendus par an ! Avec une telle consommation, les garde-robes débordent et nous n’en portons en moyenne qu’un tiers. Les deux tiers restants dorment gentiment au fond du placard avant de finir jetés, le plus souvent parmi les ordures ménagères pour être enfouis ou incinérés.

Alory propose alors des vêtements dont vous ne vous lasserez pas et que vous aurez plaisir à porter tous les jours ! Vous trouverez, parmi la collection, des vêtements modulables, comme la blouse croisée pouvant être portée de 8 façons différentes, ou encore des tops croisés et des jupes réversibles. Ainsi, un vêtement a plusieurs façon d’être porté et peut s’adapter pour créer pleins de tenues différentes !

Alory propose également des créations sur mesures, créer un modèle original ou personnaliser un modèle existant, pour vous permettre de créer un vêtement unique et parfaitement adapté à vos envies et vos besoins. Choix des tissus, de longueur, des détails, tout est possible ! 

Blouse croisée

Des patrons zéro déchet

Pour limiter sa production de déchet, Alory travaille ses patrons et leur placement pour créer le moins de perte possible. Les chutes qui ne peuvent être évitées sont réutilisées pour la production de petits accessoires comme des bandeaux ou sont revendues à d’autres créateurs, comme par exemple Joséphine Accessoire, qui les revalorisent à leur tour ! Ainsi rien n’est perdu, tout est réutilisé.

Bandeau Alory

Par tous ces moyens, Alory s’engage pour vous proposer un accès à une mode éthique et durable. Ainsi, en changeant doucement nos habitudes de consommation, on contribue à faire évoluer l’industrie de la mode vers la mode de demain, plus écoresponsable !

Sources : https://www.sloweare.com/a-propos-de-sloweare/         https://www.commeuncamion.com/2018/09/02/pourquoi-la-mode-est-devenue-une-des-industries-les-plus-polluantes/

https://www.ladocumentationfrancaise.fr/var/storage/rapports-publics/104000665.pdf

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *