Vous souhaitez avoir une consommation plus éthique ? Prendre en considération l’environnement tout en faisant attention à vos économies, mais vous ne savez pas par où commencer ? On vous partage quelques petits conseils simples qui feront la différence !

1- Privilégier le minimalisme

On a cette fâcheuse tendance à acheter de nouvelles choses alors que notre dressing est déjà bien rempli d’habits que l’on ne porte quasiment jamais. Alors, pourquoi ne pas essayer d’être plus optimal et commencer par faire un tri dans tout ce qui traîne au fond du placard pour ne garder que l’essentiel ?

Il y a toujours plein de raisons pour ne pas porter un vêtement. Cela peut être un achat compulsif qui finalement ne nous correspond pas, un jean qui ne nous met pas en valeur, ou notre pull préféré qui a été usé jusqu’au bout, mais dont on n’ose pas se séparer. Alors il faut commencer par se poser les bonnes questions !

Est-ce que l’on est à l’aise dans ce vêtement ? Est-ce qu’il reflète qui l’on est ? Est-ce que l’on se sent confiant avec ? L’objectif étant de se sentir bien dans ce que l’on porte. On peut donc éliminer tout ce qui ne correspond pas à ces critères, ainsi que tout ce que l’on n’a pas mis depuis un an puisqu’en général, il y a toujours une raison à ça !

Une fois que l’on a fait notre tri, on peut réorganiser notre dressing. On peut le voir comme un tout, rempli de modèles pouvant parfaitement se combiner entre eux. Dans l’idéal, on pourrait tenir toute l’année avec une trentaine de pièces bien choisies, alors à vous de jouer !

2- Acheter moins, mais mieux

Ça y est vous avez fait le tri dans votre dressing et vous vous rendez compte qu’il vous manque tout de même des pièces essentielles ?

S’il est temps d’acheter, alors autant faire ça bien et privilégier des articles de qualité qui vont durer dans le temps ! Une idée plutôt répandue, mais parfois erronée nous laisse penser que le prix va définir la qualité du vêtement, ce qui n’est pas toujours le cas. Mais alors, comment reconnaitre un bon produit ?

Le tissu

Le tissu est un bon indicateur de la qualité. Il est donc important de regarder s’il est agréable au touché, s’il a des petites éraflures ou s’il a l’air de boulocher rapidement. Ces indicateurs vous permettront de savoir si votre vêtement va tenir le coup après plusieurs lavages ou une utilisation répétée.

Source: 123rf.com

Les coutures

Elles vous permettront de définir le grade de qualité du vêtement. Regardez bien les finitions : est-ce que les ourlets gondolent ? Le fil commence-t-il à partir ? Tirez sur les boutons pour voir s’ils sont bien maintenus et regardez la qualité des boutonnières. Y a-t-il des fils qui dépassent, etc. ? Vérifiez également les coutures intérieures, si la couture s’écarte et laisse passer la lumière c’est mauvais signe !

3- Se tourner vers des marques éthiques

Pour une meilleure consommation, l’idéal est de se diriger vers des marques écoresponsables ! Souvent moins connues, elles vont pourtant privilégier de bonnes conditions de travail, des procédés et des matières plus écologiques, une production locale, etc. Leur objectif étant avant tout d’avoir un faible impact environnemental  et de prendre en compte la dimension sociale dans leur production.

Chez Alory, tout est produit dans un atelier à Lyon ce qui permet d’agir sur l’empreinte carbone du vêtement en limitant les trajets. On utilise du tissu upcyclé, c’est-à-dire que l’on récupère des tissus pour leur redonner une seconde vie et on limite nos chutes avec des patrons zéro déchet. De plus, on peut y trouver des modèles réversibles pour changer de tenue à volonté.

 

Source: Alory

4- Des alternatives économiques

La location

Si malgré votre volonté de diminuer votre consommation vous aimez beaucoup trop être à la dernière mode ou acheter de nouveaux vêtements, une nouvelle alternative s’offre à vous : la location de vêtement !

Pour n’en citer qu’un, on peut prendre pour exemple : Les débraillé.e.s. Leur idée est de rendre la mode éthique accessible tout en vous permettant de changer de look à volonté. Elles vont se fournir auprès de marques éthique et de friperies lyonnaises, proposant ainsi un large choix de modèles !

Source: Les débraillé.e.s

La seconde main

Vous pouvez également avoir un impact positif sur l’environnement tout en soulageant votre porte-monnaie en optant pour des vêtements de seconde main. Alors, pourquoi ne pas faire le tour des friperies de votre ville à la recherche d’une pièce unique ayant toute une histoire à raconter ? Ou voir directement avec les particuliers pour récupérer les pépites dont ils se sont pourtant lassés ?   

Sources

  • Mon dressing heureux, Céline Séris
  • Guide de la mode écoresponsable, Alice Lehoux & Natasha Ruiz

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *